Cookies infos
   OISEAUX - AMPHIBIENS - MAMMIFERES - INSECTES - FLEURS - FOND d'ECRAN - AUTRES -  
   canards
   columbidés
   passereaux
   pics, piciformes

 

 

 

Mésange nonnette.

 

 

 

Mésange nonnette, Poecile palustris.

 

 

 

Mésange nonnette, Parus palustris

   
Google + Facebook
You Tube Twitter
 Oiseaux :

les passereaux.


 

Poecile palustris L. 1758
&
Poecile montana Conrad von Baldenstein 1827

  • Règne : Animalia
  • Embr. : Chordata
  • Classe : Aves
  • Ordre : Passeriformes
  • Fam. : Paridae
  • Genre : Poecile


Les mésanges grises :

- Mésange nonnette / Parus palustris
- Mésange boréale / Parus montanus


Mésange nonnette, Parus palustris, les mésanges grises.

 

 

Petite mésange qui se différencie très facilement de ses cousines les plus connues : la mésange charbonnière et la mésange bleue, par ses couleurs plus ternes sans jaune ni bleu ; on les appelle aussi les mésanges grises.
Par contre, l'identification des mésanges grises : la mésange nonnette et la mésange boréale qui regroupent deux sous espèces : la mésange des saules (plaines et montagnes) et la mésange alpestre (forêts du massif alpin) est peu aisée, un casse tête de spécialistes !

=> Mésange nonnette (P. palustris) : une calotte sur le haut de la tête noire, brillante et une petite bavette sous le bec bien délimitée ; elle est plus élancée et plus fine que la montanus.
=> Mésange boréale (P. montanus) : une calotte assez terne associée à une bavette bien plus élargie et aux contours diffus, son cou est plus épais que la palustris et l'ensemble de l'oiseau est plus compact.

Le chant aussi des deux oiseaux est différent, et c'est sans doute le critère le plus fiable pour les reconnaître. Mâles et femelles des deux espèces sont identiques.

Elles se nourrissent pour l'essentiel d'insectes, chenilles et d'araignées durant la saison de reproduction, et à la mauvaise saison, lorsque les insectes se font plus rares, de graines, baies et semences. La nonnette, plus sauvage et timide que la mésange charbonnière ou bleue, ne dédaignera pas quand même de visiter les mangeoires, surtout celles installées en lisière de forêts ou éventuellement les jardins à la campagne, mais bien plus rarement celles installées en zones urbaines.

Comme les autres mésanges, elles sont cavernicoles et le nid sera fait d'un trou d'arbre ou de souche, tapissé de copeaux de bois, herbes sèches, mousses et lichens, l'intérieur de la coupe étant garni de matériaux douillets : duvets, crins, poils et laine. Généralement la mésange boréale creuse le nid, mâle et femelle participent à la tâche, la nonnette pratique aussi cette technique mais le plus souvent se contentera de s'installer dans un trou existant, voir même un nichoir.

Les oeufs sont semblables entre les espèces, une couvée (plus rarement deux) de 7 à 10 oeufs : blancs mouchetés de brun rouge d'environ 15,5 X 12 mm qui sont couvés 13 à 15 jours par la femelle. Les jeunes restent au nid 16 à 20 jours.

La mésange nonette est largement répartie en France et dans toute l'Europe sauf le Sud. Elle est sédentaire, elle n'est pas strictement palustris (zones humides) comme son nom le laisserait entendre mais colonise toutes sortes d'habitats ombragés et frais, riches en vieux arbres, de la plaine et jusqu'à 1200 mètres d'altitude. La mésange boréale est aussi sédentaire et fréquente une grande partie de l'Europe sauf le Sud et l'Ouest, sous végétation dense et fraîche.

14/03/05 -






 

Poecile palustris, Parus palustris.

 





 

Mésange nonnette, Parus palustris.

 





   
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -