Glossaire faune

A - B - C - D - E - F - G - H - I - K - L - M - O - P - R - S - T - U - V


A

alaire (adj.) : Relatif à l’aile d’un oiseau ou d’un avion.

aphidiphages (adj.) : qui se nourrit de pucerons.

autotomie (n. fém.) : amputation spontanée d’une partie du corps d’un animal. Les lézards abandonnent ainsi leur queue, pour échapper à leurs prédateurs; l’organe se régénère ensuite, mais n’est plus sujet à l’autotomie.

Arthropodes : (du grec arthron = articulation + podos = pied) embranchement d’Invertébrés protostomiens comportant plus d’un million d’espèces recensées, présentes dans tous les milieux.
Cet embranchement comprend la classe des Crustacés (crevettes, crabes...), la classe des Arachnidés (araignées, scorpions, acariens), la classe des Myriapodes (Milles-pattes) et la classe des Insectes.

Artiodactyles (n. masc. plur. gr. artios = pair) : ordre de Mammifères ongulés (ruminants, chameaux, cochons, hippopotames) dont les doigts munis de sabots sont en nombre pair, et dont l’axe des membres passe par les deux doigts médians, qui, seuls en général, reposent sur le sol, les autres doigts étant le plus souvent réduits ou inexistants.

avers : côté face de la feuille qui correspond à son dessus (ou d'une monnaie, médaille ..) par opposition au revers qui est son côté opposé ou le dessous de la feuille.


B

 

biotope (n. masc.) : milieu défini abritant une communauté caractérisée par une composition faunistique et floristique précise (biocœnose), par ex. une mare, une grotte.


C

 

céphalothorax (n. masc.) : région du corps des Arachnides et des Crustacés formée par la fusion de la tête et du thorax.

chélicère (n. masc. du grec chelè = pince et kéras = corne) : système de deux pièces remplaçant les antennes chez les Arachnides et servant à saisir la proie et souvent à l’engourdir ou à la tuer, grâce au liquide déversé vers la pointe des chélicères de nombreuses espèces, par le canal des glandes à venin.

chaudron : légère dépression creusé et tapissée de végétaux par la laie peu avant la mis bas. Les jeunes marcassins y resteront pendant environ 8 à 10 jours avant de rejoindre la troupe.

clypeus (n. masc.) : partie de la tête des insectes, située en position médiane entre les yeux sous le front.

coprophage (adj.) : qui se nourrit d’excréments.

couvain (n. masc.) : ensemble des œufs, larves et nymphes d’abeilles que contient la ruche, mais désigne aussi les cellules servant à l’élevage de ces larves.


D

 

diapause (n. fém.) : phase d’interruption de l’activité de certains Insectes à divers stades de leur développement. Elle est contrôlée par le milieu (température, photopériode), l’état humoral, etc.

diurne (adj.) : qui se manifeste, se fait de jour ; activité diurne. Rapace, papillon diurne, qui n’est actif que pendant la journée. Fleur diurne, qui se ferme pendant la nuit.


E

 

élytre : (n. masc. du grec elutron =étui) : chacune des ailes antérieures des Coléoptères, transformée en étui sclérifié protégeant les ailes postérieures et la face dorsale de l’abdomen.

émergence (n. fém.) : apparition, au cours de l’évolution, d’un organe nouveau ou de caractères nouveaux.

endoparasite (n. masc.) : organisme se développant à l’intérieur de son hôte (par ex. le ténia).

endophile : de endo- : préfixe du grec endon = dedans + -phile : suffixes du grec philos = ami ou philein = aimer
==>> aimer vivre à l'intérieur.

entomophage ( adj. et n. masc) = insectivore.

estivation (n. fém.) : période pendant laquelle certains animaux entrent en léthargie pour résister à la sécheresse.

estiver (v. tr. et v. intr) : faire passer l’été dans des alpages, en parlant de troupeaux.

exogène : d'origine externe, d'ailleurs, importé => contraire d'endogène.

exophile : de exo- préfixe du grec : exô = au-dehors + -phile : suffixes du grec philos = ami ou philein = aimer
==> aimer vivre à l'extérieur.

exuvie : (n. fém. du lat. exuviae : dépouilles). Reste de la "peau" d’un animal aussi appelée mue.


F

 

fascié, ée ( adj) : qui est marqué de bandes. Coquillage fascié.

floricole ( adj.) : qui vit sur les fleurs, en parlant d’un insecte.


G

 

glabre (adj.) : sans poils, sans duvet, en parlant d’une plante.

glauque : (adj.) d'un vert qui tire sur le bleu.

groin (n. masc. du lat. pop. grunium, de grunnire = gronder) : museau caractéristique des Suidés qui leur permet de fouir la terre.


H

 

héliophile : aime et recherche le plein soleil.

hémélytre ou hémiélytre (n. masc.) : aile antérieure des Insectes hémiptères composée d’une partie basale chitineuse (corie) et d’une membrane apicale.

hermaphrodisme (n. masc.) : présence d’organes sexuels fonctionnels des deux sexes dans le même individu animal (escargot, par ex.) ou dans la même fleur.

hémolymphe (n. fém.) : liquide circulatoire des arthropodes, sang des Invertébrés comprenant des hémocytes en suspension dans un liquide riche en substances organiques et minérales.

hémocyte (n. masc.) : cellule sanguine, élément figuré du sang des Invertébrés.

holométabole : adj. Insectes dont le développement larvaire passe par une métamorphose complète (nymphose). C’est le cas des Lépidoptères, des Hyménoptères, des Coléoptères et des Diptères.


I

 

imago : (n. masc. du latin : image, apparition , fantôme...) insecte au stade adulte.

Insectes : classe d’Arthropodes caractérisés par trois paires d’appendices locomoteurs et une paire d’antennes, à l’état adulte. Les Insectes constituent le groupe le plus important du règne animal; on estime qu’ils comptent plus d’un million d’espèces.

insectivore ( adj.) : qui se nourrit d’Insectes = entomophage.


L

 

labium : partie inférieure de l’appareil buccal des Insectes, formée par la soudure de la seconde paire de leurs mâchoires; ou lèvre inférieure de la fleur des Labiées.

labre (n. masc.du lat. labrum = lèvre) : chez les Insectes, petite pièce sclérifiée correspondant à la lèvre supérieure.

laie (n. fém.) : femelle du sanglier, nom commun de la truie. Une laie avec ses marcassins.

laissées ( n. fém. plur.) : excrément des cerfs, des sangliers, des loups, etc.


M

 

manteau (n. masc.) : tégument, parfois épais, de divers animaux (Tuniciers, Mollusques, Brachiopodes) protégeant la masse viscérale, il est souvent à l’origine de sécrétions carbonatées (production des coquilles, granules internes, plaques ...).


O

 

ocelle : (n. fém.) oeil simple de certains Arthropodes, souvent au nombre de trois chez les insectes et placés en triangle sur le vertex.

oothèque : du grec ôon «œuf» et tékè «boîte». Chez certains Insectes réceptacle formé par une enveloppe mucilagineuse solidifiée dans lequel les œufs se développent jusqu’à l’éclosion des jeunes larves.

opercule (n. masc.) : Pièce obturant la coquille de certains Gastéropodes.

ovipositeur ou oviscapte : chez certains insectes (Hémiptères, Orthoptères, Hyménoptères, etc.) organe souvent long et pointu prolongeant l'abdomen de la femelle et permettant la ponte des œufs. Parfois cet organe sert aussi à perforer le végétal hôte ou forer le sol avant la ponte, dans ce cas, on le nomme : tarière.


P

 

palpe (n. masc.) : appendice à rôle sensoriel, parfois préhensile, présent dans divers embranchements (Annélides, Échinodermes, Arthropodes).

phytophage : (adj.) qui se nourrit de végétaux.

polyphage : (adj.) omnivore (pour les insectes), se développe et se nourrit sur plusieurs espèces de plantes.

pronotum : (n. masc.) partie dorsale du prothorax des Insectes.

prothorax : (n. masc). premier segment du thorax chez les Insectes.

pupaison ou pupation (n.f.) : transformation, conversion des larves des diptères en nymphes (pupes).
Mot également utilisé pour désigner le temps durant lequel ces larves restent dans cet état.


R

 

ragot (n. masc. lat. ragere «pousser des cris, grogner») : nom donné aux jeunes sangliers dont l’âge est compris entre 2 et 3 ans.

rectrice : plume rigide, pennes de la queue des Oiseaux, qui sert à diriger.

rémige (n. fém. du lat. remex remigis = rameur) : plumes, grandes pennes des ailes qui permet aux oiseaux de voler.

rut (n. masc. lat. rugitus = rugissement du cerf) : état physiologique des Mammifères pendant la période propice à la fécondation.


S

 

sanglier (n. masc. lat. singularis porcus «porc solitaire») : espèce (Sus scrofa) de Suidés à la robe noirâtre, aux canines développées, saillantes et recourbées, pouvant atteindre 1,50 m de long pour un poids de 180 kg. Le sanglier vit en forêt à proximité des points d’eau dans une grande partie de l’Europe, mais également en Asie, en Nouvelle-Guinée, en Afrique du Nord, au Soudan, etc. Une harde de sangliers. Le sanglier grommelle ou nasille.

synanthrope (adj.) : qualifie les animaux non domestiques qui vivent au contact de l'homme.

synanthropie (n. fém.) : tendance de certains animaux à rechercher les endroits fréquentés par les hommes.

soie (n. fém.) : poil long, 10 à 13 cm, raide et brillant du porc, du sanglier, utilisé pour faire des brosses, des pinceaux.

souille (n. fém.) : terre bourbeuse où se vautre le sanglier.

stridulation : (n. fém.), bruit strident émis par certains insectes, par exemple la cigale, le grillon ..

Suidés (n. masc. plur.) : famille de Mammifères artiodactyles non ruminants (porc, sanglier, etc.), à l’aspect trapu, dont la tête, plus ou moins allongée en cône, se termine par un nez cartilagineux (le groin) et dont les canines sont souvent allongées en forme de défenses.


T

 

tégument (n. masc.) : revêtement externe des animaux (peau, cuticule, phanères, etc.).

thorax : partie centrale du corps des insectes, composée de 3 segments : prothorax, mésothorax, et métathorax. portant chacun une paire de patte et sur le deuxième et troisième segments une paire d'ailes.

timbale (n. fém.) : chacune des deux plaques convexes posées symétriquement de chaque côté du premier segment abdominal des cigales et grâce auxquelles celles-ci produisent leur stridulation. Ces organes sont reliés à des muscles puissants qui, en se contractant, les aplatissent, et en se relâchant, leur permettent de reprendre leur forme initiale; la stridulation ainsi produite est amplifiée par une caisse de résonance.


U

 

ubiquiste : (adj) plante ou d’un animal dont l’aire est très étendue, qui est donc pratiquement cosmopolite (distribué sur toute ou presque la surface du globe) et se rencontre dans la plupart des milieux écologiques.


V

 

vermiller (v. intr.) : fouiller la terre (pour y chercher des vers et autres larves) en parlant de certains animaux, en particulier du sanglier.

vertex : (n. masc.) (du latin sommet) sommet de la voûte du crâne.