INSECTES
AMPHIBIENS     MAMMIFERES     OISEAUX     FLEURS     FONDd'ECRAN     AUTRES    

 

Photo 2 : episyrphus balteatus, syrphe ceinturé.

 

Photo 3 : episyrphus balteatus, syrphe ceinturé.

 

Photo 4 : ce coquelicot semble bien apprécié du  syrphe ceinturé.

 

Arthropodes :

 

les syrphes.


EPISYRPHUS BALTEATUS

  • Ordre : Diptères
  • Famille : Syrphydae

Syrphe ceinturé

 

 

Mouche de taille moyenne, 8 à 12 mm, Episyrphus balteatus est facilement identifiable à son abdomen annelé d'orange et de noir, deux bandes fines supplémentaires sur les segments abdominaux 3 et 4 interdisent la confusion. Malgré ce mimétisme de guêpe, le syrphe ceinturé ne pique pas.
Les adultes se nourrissent uniquement de pollen, de nectar et de miellat.
Photo :1 : episyrphus balteatus

Les œufs du Syrphe ceinturé sont pondus individuellement dans les colonies de pucerons. Carnivores, les larves, sans pattes et sans tête distinctes, se nourrissent uniquement de pucerons.
Quelques études autour de la lutte biologique démontrent qu'aux côtés de la coccinelle, les Syrphes, aussi bien larves qu'adultes, sont considérés comme aides précieuses en agriculture, les uns (Coccinelles) grands consommateurs et destructeurs de pucerons, les autres (Syrphes) jouant un rôle important dans la pollinisation des fleurs.

 

Pour exemple, un court passage d'une publication du ministère de l'agriculture :

POUR DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES

<<Observez les rosiers pour détecter la présence des auxiliaires (larves de syrphes, de chrysopes ou de coccinelles).En leur absence, il est possible de réaliser des lâchers pour donner un "coup de pouce" à la nature (des essais sont actuellement en cours pour préciser l’action de ces auxiliaires et mieux définir les doses et les fréquences d’apports) :
- Les Syrphes : Episyrphus balteatus : 1 à 2 larves /m² et faire 2 lâchers à 15 jours d’intervalle.
- Les Chrysopes : Chrysopa carnea : 3 à 5 larves/m² et faire 2 lâchers à 15 jours d’intervalle.
- Les coccinelles :
.Adalia bipunctata : 3 à 5 larves par rosier (un seul lâcher)
.Harmonia axyridis : => NON

 

Ubiquiste, Episyrphus balteatus, le Syrphe ceinturé est présent en abondance d'avril à octobre dans tous les milieux, du petit jardin urbain aux grandes forêts de feuillus et de résineux.

Les syrphes : Syrphidae

La famille des Syrphidae regroupe plus de 5000 espèces, toutes de forme assez variable et d'une taille allant de 7 à 15 mm. Tous les Syrphes ont un vol rapide, silencieux, aux phases stationnaires et possèdent en commun une caractéristique qui aide à la détermination de la famille : les ailes ont une fausse marge formée de nervures longeant le bord de l'aile et un épaisissement central de la menbrane. Les antennes sont courtes, généralement orientées vers le bas. Par mimétisme, sans doute pour dissuader les prédateurs, pas mal d'entre-eux tendent à ressembler aux guêpes ou aux abeilles.
Tous les adultes Syrphes se nourrissent de pollen et nectar. Les larves, vers blancs ou jaunâtres, vivent dans toutes sortes de millieux et sont aphidiphages, phytophage ou coprophages

 

29/06/04-10/07/2011





Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -