Glossaire fleurs

A - B - C - D - E - F - G - H - I - K - L - M - O - P - R - S - T - V - Z


A

 

actinomorphe : adj. fleur à symétrie radiée.

akène, achaine ou achène [ak&n] (n. masc.) : fruit sec ne s’ouvrant pas spontanément et contenant généralement une seule graine (ex. la noisette).

albumen (n. masc.) : tissu nourricier de la graine des Angiospermes dans lequel se trouve l’embryon. Il peut subsister dans la graine mûre parce qu’il n’a pas été dégradé lors de la formation de l’embryon (graine albuminée).

Angiospermes : végétaux phanérogames possédant une fleur élaborée, dont la graine est enfermée dans un fruit. La graine des Monocotylédones possède un seul cotylédon (ou feuille primitive) : graminées, palmiers… La graine des Dicotylédones possède deux cotylédons : arbustes et arbres " feuillus ", plantes annuelles ou vivaces…

avers : côté face de la feuille qui correspond à son dessus (ou d'une monnaie, médaille ..) par opposition au revers qui est son côté opposé ou le dessous de la feuille.


B

 

bifide : extrémité divisée en deux parties.

bractée : (du latin : bractea feuille de métal) organe situé à la base du pédoncule des fleurs, généralement en forme de petite feuille, Par ex.: sont des bractées ce que l'on nomme (à tort) feuilles dans un artichaut.

bractéiformes (adj. du lat. bracteiformis composé de bractea = bractée + forma = forme) ; qui a la forme, qui à l’aspect d’une bractée.

bractéole : petite bractée.


C

 

calice : enveloppe florale externe, formée de sépales, libres ou soudés.

capsule n. fém. (lat. capsa « boîte ») : fruit sec s’ouvrant de diverses manières pour libérer les graines.
Portion terminale du sporogone (sporange) des Mousses.

carpelle (n. masc.) : appendice femelle de la fleur, homologue de la feuille végétative, formant les ovules sur la partie inférieure de sa marge. Les carpelles constituent le gynécée (ou pistil) de la fleur et deviennent un fruit après fécondation.

caulinaire : concerne la tige, porté par une tige allongée ex. feuilles caulinaires.

corme : (n. m.) : organe de stockage souterrain, de l'apparence et forme d’un bulbe mais formé d'une tige renflée entourée d'écailles foncées.

corolle : partie interne du périanthe ; ensemble des pétales formant l'enveloppe de la fleur interne.

corymbe : inflorescence ou les pédicelles des fleurs sont de longueur différente pour que toutes les fleurs atteignent le même niveau.

cotylédon (n. masc.) : Première feuille, feuille embryonnaire contenue dans la graine des Spermaphytes, au nombre de deux chez les Dicotylédones, d’un seul chez les Monocotylédones. Ils sont gorgés de réserves permettant ainsi la survie de la plantule pendant qu’elle s’enracine.

coulant (n. masc.) : stolon s’allongeant à la surface du sol. Ses bourgeons assurent la multiplication végétative de la plante (ex. coulant du fraisier).

Crucifères (n. fém. plur.) : famille de Dicotylédones, groupant 176 genres répartis en près de 1200 espèces distribuées dans l’hémisphère Nord.

Cryptogames ( n. masc. plur.) : groupe artificiel dans lequel sont réunis: les Procaryotes (Bactéries et Cyanophycées), les Champignons, les Algues, les Lichens, les Bryophytes et les Ptéridophytes.


D

 

déhiscence : ouverture spontanée d'un organe végétal suivant des zones définies de moindre résistance, permettant ainsi la dispersion de son contenu.(nom féminin)

décurrent : pour les feuilles des plantes : qui se prolonge sur l'organe qui le porte; les marges forment des ailes sur la tige.

Dicotylédones (n. fém. plur.) : Classe d’Angiospermes dont les représentants sont dicotylédones.

dicotylédone (adj.) : plante dont l’embryon et la plantule sont pourvus de deux cotylédons.

diakène [diak&n] n. masc. : groupe de deux akènes issus du gynécée d’une même fleur. Il s’agit dans la plupart des cas (par ex. chez les Ombellifères) d’un schizocarpe produisant deux méricarpes.

dioïque (adj.) : qualifie une plante dont les fleurs unisexuées sont portées par des individus différents (par ex. le saule, le houblon, l’ortie).

distique : disposé en deux rangées. Feuilles distiques. Phyllotaxie distique, caractérisée par des éléments ainsi disposés.


E

 

éperon (n. masc.) -fleurs : protubérance en doigt de gant, formé par un sépale, pétale, tube floral, ou d'une feuille.

exogène : d'origine externe, d'ailleurs, importé => contraire d'endogène.


F

 

fascié, ée ( adj) : en BOT. qui est déformé par aplatissement.

feuillaison (n. fém.) : apparition périodique de nouvelles feuilles; saison où elle a lieu.

La fleur est un rameau spécialisé qui porte les organes reproducteurs. Ses éléments sont des feuilles modifiées. Le périanthe se compose soit de tépales, soit de pétales et de sépales (corolle et calice). Les organes mâles (androcée) sont les étamines ; les organes femelles (gynécée) sont les carpelles dont l'ensemble forme ce que l'on appelle le pistil. Le carpelle, après fécondation, devient un fruit.

filiforme (adj.) : fin et allongé comme un fil. Une silhouette filiforme.


G

 

glabre (adj.) : sans poils, sans duvet, en parlant d’une plante.

glauque : (adj.) d'un vert qui tire sur le bleu.

Gymnospermes : végétaux Phanérogames possédant une fleur très réduite, dont la graine n'est pas protégée dans un vrai fruit. Leur graine possède au moins deux cotylédons.


H

 

hampe (n. fém. anc. fr. hante, du lat. hasta « lance ») : tige portant une fleur ou une inflorescence et dépourvue de feuilles.

héliophile : aime et recherche le plein soleil.

hémélytre ou hémiélytre (n. masc.) : aile antérieure des Insectes hémiptères composée d’une partie basale chitineuse (corie) et d’une membrane apicale.

hémicryptophyte (adj. et n. masc.) : se dit d’une plante vivace dont les parties persistant l’hiver se trouvent au ras du sol (rosette de feuilles, bourgeons).

hermaphrodisme (n. masc.) : présence d’organes sexuels fonctionnels des deux sexes dans le même individu animal (escargot, par ex.) ou dans la même fleur.

hispide (adj.) : utilisé pour désigner une une plante ou d’un organe végétal garni longs de poils, raides et piquants.

humifère : contient de l’humus.


I

 

infrutescence (n. fém.) : groupe de fruits issus d'une inflorescence et qui demeurent assemblés.

involucre (n. masc. lat. involucrum, de volvere «enrouler») : collerette de feuilles ou de bractées située sous une structure végétale.


L

 

labelle (du latin : labellum «petite lèvre») : pétale supérieur de la fleur des Orchidées, plus développé que les autres, souvent muni d'un éperon, de lamelles, etc.

ligule (n. fém.) : fleur de certaines Composées, à corolle zygomorphe constituée d’un tube terminé par une languette comportant de une à cinq dents. Des ligules peuvent former tout le capitule ou seulement un verticille périphérique de fleurs. demi-fleuron.

limbe : partie élargie et aplatie de la feuille (portée par le pétiole) qui capte la lumière solaire.

lobe (n. masc.) : division arrondie des feuilles ou des pétales


M

 

méricarpe (n. masc.) : portion indéhiscente se séparant à partir d’un fruit à carpelles soudés, en emportant une graine (par exemple, les nucules des Labiées); elle se comporte comme un akène.


O

 

obtus, use (adj. lat. obtusus « émoussé », de tundere « frapper ») : dont l’extrémité est arrondie. Une feuille obtuse.

ombelle (n. fém.) : inflorescence faite de fleurs ou d’inflorescences élémentaires pédonculées et insérées à peu près au même point sur un même pédoncule. Les pédoncules des éléments de l’ombelle sont de longueur telle que ces derniers sont disposés selon un plan.

Ombellifères (n. fém. plur.) ou Apiacées : famille de Dicotylédones dialypétales groupant près de 3000 espèces et env. 300 genres, à ovaire infère, dont les fleurs sont groupées en ombelles, le plus souvent composées d’ombellules.

ombellule (n. fém.) : ombelle de fleurs constitutive d’une ombelle composée.

Orchis (prononcez orkis, masc.) : environ 35 espèces regroupées dans ce genre d'Orchidées largement distribuées en Eurasie tempérée et Afrique du Nord, caractérisées par un épi de fleurs au labelle éperonné, divisé en trois à cinq lobes.


P

 

pappus ([papys] n. masc. mot lat.) : formation de poils, soies ou lamelles, portés par le fruit (akène) des Composées et correspondant au calice accrescent de leur fleur. Le pappus aide à la dissémination du fruit par le vent ou par les animaux, auxquels il s’attache parfois par des crochets.

pauciflore (adj.) : se dit d(une inflorescence ou d’une plante entière ne comportant que peu de fleurs.

pédicelle (n. masc.) : fin et court pédoncule, en particulier celui d’une fleur.

pédoncule : petite tige qui porte un fruit, une fleur ou un bourgeon (le pédoncule est au bourgeon ce que le pétiole est à la feuille).

périanthe : ensemble des pièces d'une enveloppe florale : calice et corolle.

péricarpe (n. masc.) : paroi du fruit, enveloppe de la graine d'un fruit, formée par celle de l’ovaire ou des carpelles libres.

pétiole ([pesjl] n. masc. lat. petiolus «petit pied»). Portion étroite de la feuille, de section plane ou arrondie, située entre la base foliaire et le limbe, tous deux plus larges. Le pétiole correspond à une portion étroite de la lame foliaire qui est souvent aussi enroulée vers l’extérieur: dans ce cas, il est subunifacial ou unifacial. Il peut ne pas exister, ou s’insérer directement sur la tige parce que la base manque. Certaines feuilles sont réduites, ou presque, à leur pétiole alors aplati (phyllodes).

pétale (n. masc.) : pièce généralement colorée constituant la corolle d'une fleurs.

Phanérogames (  n. fém. plur. ) : ensemble des végétaux dont le mode de reproduction est basé sur les fleurs et les graines. A l'opposé, les Cryptogames regroupent les végétaux sans fleurs, ni graines : algues, champignons, fougères, lichens, mousses, prêles…

phyllome (n. masc.) : désigne les appendices de la tige, des cotylédons aux carpelles, en passant par les feuilles, les bractées, les sépales, les pétales et les étamines.

phyllotaxie (n. fém.) : disposition des feuilles sur la tige.

pollinie (n. fém.) : masse de grains de pollen qui se forme chez certaines plantes ; synonyme de massule masse de pollens des orchidées


R

 

radical, ale, aux (adj.) : qui concerne les racines ou la partie de la tige et des feuilles située près des racines.

radicant : près des racines.

réfracté, ée (adj.) : désigne un organe allongé (pédoncule) courbé brusquement vers le bas, comme cassé.

réticulé, ée (adj.) : qui figure un réseau; qui comporte un réseau, notamment de nervures.

rhizome : tige souterraine, à croissance généralement horizontale et chargée de réserves. De là naissent les tiges aériennes, les feuilles et les racines.

rhizoïde : tige souterraine très fine.

roselière : où croissent des roseaux.


S

 

schizocarpe (n. masc.) : fruit libérant des méricarpes.

sépale : généralement chlorophyllien, libre ou uni, entre dans la constitution du calice des fleurs. (contraction de séparer et pétale).

sépaloïde (adj.) : en forme de sépale. Généralement utilisé lorsque la corolle est verte.

serraté (e) : se dit d'une feuille au limbe à bords dentelés, en dent de scie.

scutellum (n. masc.) (mot lat. «écusson») : cotylédon des Graminées, demeurant enclos dans le grain au contact de l’albumen lors de la germination.

silique : (n. fém.) : fruit sec et allongé s'ouvrant à maturité en 2 valves; les graines sont attachées à une cloison médiane.

spadice (n. masc.) : inflorescence plus ou moins dense entourée d'une grande bractée ou spathe, caractéristique des Aracées.

spathe (n. fém) : grande bractée entourant la base d’une inflorescence, en particulier d’un spadice.

Spermatophytes ou Spermaphytes ( n. fém. plur.) : ensemble des plantes à fleurs et à graines: Angiospermes et Gymnospermes.

stipule (n. fém.) : petit appendice, généralement foliacé, de la base des feuilles de nombreuses plantes. Il existe une stipule de chaque côté de cette base, parfois plus. Portées par la marge de la base, elles peuvent prendre la forme de folioles ou de feuilles (gaillets). Les stipules protègent la feuille proprement dite dans le bourgeon, car elles sont le plus souvent aussi grandes que celle-ci lorsqu’elle est à l’état de primordium.

stolon (n. masc.) : rameau axillaire allongé, poussant à la surface du sol, et se terminant par un bourgeon apical redressé, qui s’enracine et assure la multiplication de la plante. Le stolon lui-même meurt ensuite. Les coulants du fraisier sont des stolons.
stolonifère (adj.) : qualifie une plante qui forme des stolons.

style (n. masc.) : partie du pistil, le plus souvent allongée, dominant l'ovaire et porteuse du stigmate.

supère : adj. qualifiant l'ovaire de plantes à fleurs lorsqu'il est situé au-dessus des étamines et du périanthe.


T

 

tégument (n. masc.) : enveloppe d’un organe végétal, en particulier d’un ovule ou d’une graine.

tépale : organe composé de l'association des pétales et sépales : calice et corolle non différenciés.

tomenteux : couvert de poils blancs, longs et mous, feuilles tomenteuses.

trigone (adj.) : qui présente trois angles, trois faces, une section triangulaire, tel un pétiole, une feuille, une capsule ...

trille (n. masc. ital. trillo = tremblement) : ornement qui consiste à exécuter un tremblement prolongé sur deux notes conjointes.

trilobé, ée (adj.) : qui à trois lobes. Une feuille trilobée.

triloculaire : organe creusé de trois loges, en particulier d'un ovaire.


V

 

verticille (n. masc. lat. verticillus, dim. de vertex « sommet ») : ensemble d’organes (feuilles, fleurs, fruits) disposés au même niveau autour d’un axe qui les porte, en particulier d’une tige ou d’un axe floral.

Viorne (n. fém.) : genre (Viburnum) de Caprifoliacées groupant 225 espèces d’arbustes d’Amérique et d’Eurasie, dont plusieurs sont cultivées dans les jardins, notamment l’obier (viorne obier, aubier, boule de neige..., Viburnum opulus), le laurier-tin (Viburnum tinus) et la mancienne (Viburnum lantana).


Z

 

zygomorphe (adj.) : se dit d’une fleur ou d’un de ses appareils constituants (corolle, androcée) symétriques selon un plan général vertical, mais parfois oblique ou horizontal. irrégulier.