INSECTES
AMPHIBIENS    MAMMIFERES    OISEAUX    FLEURS    FONDd'ECRAN    AUTRES   
Photo 1 : cigale commune, tibicen plebejus, musicienne du peuple.

 

 

Arthropodes :

 

Homoptères : les cigales.


Cigale commune

  • ordre : Hémiptères
  • s/ordre : Homoptères
  • famille : Cicadidés

Tibicen plebejus (Scopoli)

Synonymes : lyriste plebejus, cigale plébéienne, grande cigale, musicienne du peuple
étymologie : tibicen = joueur de flûte; plebejus = de la plèbe, issue du peuple. populaire, commun.

La cigale commune ou lyriste populaire est la plus grande des cigales indigènes avec un corps de 30 à 37 millimètres, 50 mm ailes comprises. Cette musicienne du peuple est commune en Provence, c'est elle et quelques autres, toutes aussi communes, comme la Cigale de l'orne : Cicada orni, que l'on entend l'été en région Méditerranéenne. Son chant est une cymbalisation forte, puissante et pénétrante, audible de très loin.
Comme les autres représentants de la famille de Cicatoidea, cette cigale passe la plus grande partie de son existence sous terre. Durant 4 ans, elle se nourrit de la sève, sucée sur les racines des plantes hôtes, souvent les pins.
Vers fin juin, elle sort de terre pour effectuer sa dernière mue larvaire et se changer en insecte ailé, qui n'aura plus qu'un but : se reproduire. Cette période est très courte, et il ne lui reste plus qu'environ deux mois pour trouver un ou une partenaire, lui conter fleurette et terminer sa vie ..

Photo 2 : larve de cigale venant juste de sortir de terre.
- photo 2 : 04 juillet 2004, 17h49, j'aperçois en faisant le tour d'un jardin des contreforts du lac Salagou, qu'une larve de cigale vient tout juste de sortir de son trou et cherche l'endroit idéal pour faire peau neuve. Je la suis, l'accompagne du regard et l'encourage pour trouver un bel arbre et y grimper. Un petit pin, planté là par les propriétaires, il y a bien cinq ans de cela. En fait, la larve sortait d'un trou gros comme un pouce, parmi déjà une bonne trentaine de trous identiques, tous entre 4 et 5 mètres d'une haie de cyprès méditerranéens âgés d'une bonne trentaine d'années..

 

    Photo 3 :  mue de Cigale commune, tibicen plebejus,     Photo 4 : mue de cigale commune, tibicen plebejus,     Photo 5 : Cigale commune, tibicen plebejus,.    

 

- photo 3 : 18h21 - une fois bien accrochée au support, tronc d'arbre, brindille, tige de plante ..., elle inspire de l'air, se gonfle et la peau de la l'exuvie se fend le long du dos. Commence à apparaître la tête de la future cigale ...

- photo 4 : 18h26 - tout doucement, par petits mouvements presque imperceptibles, les pattes antérieures suivent, puis tout le thorax ...

- photo 5 : 18h28 - encore un petit effort, et tout l'avant de l'insecte sera à l'air ...

 

     Photo  6 : rostre de cigale commune, tibicen plebejus,.     Photo 7 : cigale commune, tibicen plebejus,.     Photo 8 : musicienne du peuple, cigale commune.     Photo 9 : musicienne du peuple, cigale commune.     


photo 6 : 18h29 - Ouf, soufflons un peu, la cigale reste ainsi quelque minutes sans doute le temps de reprendre quelques forces, profitons de cet instant de répit pour observer le rostre qui permet à l'insecte de se nourrir en piquant l'écorce des arbres ou autres plantes et en aspirer la sève. Finalement, la cigale ne serait qu'un gros puceron !!!
Puis elle se replie vers l'avant pour s'agripper à cette peau qui ne lui convient plus et ...

photo 7 : 18:44 - libère complètement son abdomen ...(dommage, la photo est un peu ratée, mais j'ai quand même voulu conserver l'instant).

photo 8 : 18h47 - Les ailes encore complètement froissées se tendent doucement par injection de serum dans les nervures et sèchent à l'air libre ...

photo 9 : 18:52 - pour donner les deux paires d'ailes, rigides, transparentes et brillantes, posées en toit au dessus du corps, un des caractères de l'espèce. Notre cigale est un mâle, seuls les mâles chantent, et nous voyons nettement les cymbacalyptes ou protèges-timbales ou encore protège-cymbales, les deux disques situés au début et de chaque côté de l'abdomen.

 

Photo 10 : cigale commune : séchage des ailes.     Photo 11 : cigale commune : les ocelles.

photo 10 : 19h15 - les ailes ont durcies et sont bien en place, encore quelques instans à prendre le soleil déclinant et le travail sera terminé.

photo 11 : 19:20 - Juste avant que la belle ne s'envole, encore une petite photo pour bien visualiser les trois yeux simples ou ocelles frontales (un autre caractère typique de la famille), que l'on apperçoit parfaitement sur l'insecte aux couleurs encores immatures. En plus de ses gros yeux aux innombrables facettes lui permettant de voir et à gauche et à droite en même temps, ses trois petits yeux frontaux, lui augmentent encore son champ de vision vers l'avant. Pas étonnant qu'il est si difficile de s'en approcher.

 

Photo 12 :  exuvie de cigale commune.

Photo 12 - environ 4 heures se sont écoulées depuis la sortie de terre, les ailes ont bien séchées et durcies et le bel insecte s'est envolé. Un peu partout l'on retrouve ces dépouilles accrochées à un brin d’herbe, rameau ou tronc d’arbre. La belle est partie avec ses couleurs vertes et pâles, et il lui faudra encore quelques jours avant d'arborer ses couleurs plus chaudes et définitives.

 

31/08/04

 

   
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -