INSECTES
AMPHIBIENS     MAMMIFERES     OISEAUX     FLEURS     FONDd'ECRAN     AUTRES    

 

 

Photo 1 : Argiope, Argiope bruenichii, Épeire fasciée.

 

 

Photo 4 : Argiope, Argiope bruenichii, Épeire fasciée

 

Arthropodes :

 

Arachnides : les Aranéides.


Argiope bruennichi (Scopoli)

  • Embranchement : Arthropodes
  • Classe : Arachnidés
  • Ordre : Aranéides
  • Famille : Argiopidae

Argiope

Synonymes : Épeire fasciée

Sur les différents ouvrages consultés, on retrouve toutes les orthographes possibles pour qualifier cette araignée : bruenichii, bruennichi et bruennichii il ne manque plus que bruenichi, laquelle est la bonne ? bruennichi semble être la plus usité, alors ..

 

Photo 2 : Argiope, Argiope bruenichii, Épeire fasciée

 

Très belle araignée , facile à identifier, par son abdomen jaune et blanc zébré de bandes noires. Les pattes sont également rayées de jaune et de noir. Le corps de la femelle mesure environ 15 mm, celui du mâle, bien plus petit, entre 3 et 5 mm. Les couleurs du mâle sont d'ailleurs plus ternes que la femelle ainsi que les jeunes.

 

Photo 3 : Argiope, Argiope bruenichii, Épeire fasciée

L'épeire fasciée se nourrit de tout insecte qui se prend dans sa toile. Cette toile, tissée de forme ronde, à la particularité de comporter un ou deux zigzags de soie qui tend à renforcer la structure. Là, au milieu de sa toile, l'argiope attend sans bouger, tête en bas, le moindre mouvement de celle-ci pour se précipiter sur la prise et l'emmailloter d'un cocon.
Lors de l'accouplement, la femelle emprisonne le mâle dans la soie comme une tout autre proie et le mange. Les oeufs sont enfermés au mois d'août dans un gros cocon de soie, les jeunes en sortiront en mai de l'année suivante.

Cette araignée assez commune fréquente la végétation basse des prairies, lisières et friches bien ensoleillées, un peu partout en France, bien que préférant le Sud et l'Ouest du pays.

 

Photos prises au début du mois d'octobre, dans l'Est (Strasbourg Bas- Rhin)

Photo 1 : l'épeire fasciée, au centre de sa toile, tête en bas, sans bouger, attend sa prochaine victime. Notez le zigzag haut et bas nommé stabilimentum servant à renforcer la toile.

Photo 2 : au moindre danger, l'araignée qui se sent menacée, se jette et se laisse tomber de la toile sur le support environnant.

Photo 3 : l'argiope entoure ses oeufs d'un énorme cocon de soie, ils passeront tout l'hiver ainsi protégés.

Photo 4 : une proie vient de se coller dans la toile, l'araignée se précipite et emballe son repas d'un cocon de soie, c'est le garde-manger de l'araignée.

 

04/10/04





Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -