OISEAUX
AMPHIBIENS     MAMMIFERES    INSECTES    FLEURS    FONDd'ECRAN    AUTRES   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

oiseaux : la sittelle torchepot

position particulière et assez typique des sittelles.

 

Oiseaux :

 

les passereaux, grimpereaux.


SITTA EUROPAEA

  • ordre : passeriformes
  • famille : sittidae
  • genre : sitta

Sittelle torchepot

 

Oiseaux : la sittelle torchepot . . . . . . . .Photo :  la sittelle torchepot


Grâce à ses griffes acérées et sa forte musculature, ce passereau grimpeur de 14 centimètres pour un poids de 19/24 grammes est un des rares oiseaux à pouvoir se déplacer par petits bonds sur l'écorce des arbres dans toutes les directions, y compris, souvent, tête en bas.

Une des particularités de la sittelle torchepot est de rétrécir l'entrée des cavités où elle s'installe pour l'adapter à sa taille, et soustraire les éventuels prédateurs. C'est la femelle qui pétrit des boulettes de boue et d'argile avec de la salive qu'elle dispose autour de l'ouverture d'un vieux nid de Pic ou d'une autre cavité d'arbre. C'est ce travail de maçonnerie qui lui a valu le surnom de torchepot.
Le fond de cette cavité est garni de feuilles, bouts d'écorces, copeaux de bois ..., et la femelle y pond courant avril-mai de 5 à 8 oeufs blancs tachetés de brun-rouille, qu'elle couve seule de 15 à 18 jours. Les jeunes resteront au nid 24 à 30 jours.

Le régime alimentaire de ce grimpereau se compose de diverses céréales, chenilles, coléoptères et de graines dures telles : noisettes et faines. Pour casser l'enveloppe du fruit, la sittelle cale le fruit dans une fissure d'écorce et martèle la coque dure à grands coups de bec. ..


Espèce sédentaire en France, la sittelle habite les forêts claires de feuillus ou bois mélangés, les vergers, les parcs et les jardins, mais toujours avec présence de vieux arbres. Elle est présente partout en France et plus généralement en Europe, rare en Midi, et absente de Corse où elle est "remplacée" par sa très proche cousine : la sittelle corse ou sitta whiteheadi râre et endémique à l'île. Elle fut découverte en 1883 par un Anglais qui lui donna son nom.

27/04/04

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -