Cookies infos
   OISEAUX - AMPHIBIENS - MAMMIFERES - INSECTES - FLEURS - FOND d'ECRAN - AUTRES -  
   canards
   columbidés
   passereaux
   pics, piciformes
Turdus philomelos, Grive musicienne
   
Google + Facebook
You Tube Twitter

Œuf de grive musicienne

 

Œuf de grive musicienne

  Oiseaux : les passereaux.
 

 

Turdus philomelos C.L Brehm 1831

  • Règne : Animalia
  • Embr. : Chordata
  • Classe : Aves
  • Ordre : Passeriformes
  • Fam. : Turdidae
  • Genre : Turdus

Grive musicienne
Grive chanteuse
Grive commune
Grive de vignes


 

Et dans quelques autres langues :

.uk : Song Thrush
.de : Singdrossel
.es :
Zorzal Común
.it : Tordo bottaccio

 

Très populaire, la grive musicienne porte bien d'autres noms vernaculaires comme Grive commune, Grive de vignes, Grive chanteuse ou encore Grive chiqueuse qui lui vient de son chant automnal, une suite de tchic-tchic.

Avec une taille d'environ 23 cm, une envergure de 33 à 36 cm et un poids variable en fonction de la saison de 65 à 90 gr, la grive musicienne est légèrement plus petite que notre merle commun. Son espérance de vie est d'environ 14 ans.

La grive musicienne a le dessus du corps brun olive à brun chaud plus ou moins sombre, la poitrine blanc-jaunâtre est ponctuée de taches noires sagittées, le ventre est blanchâtre. La tête reste assez unie, l’œil est gros et sombre, l'iris est marron foncé. Il n'y a pas de bande oculaire notable. Le bec est marron foncé, la mandibule inférieure présente une base jaunâtre. En vol, le dessous des ailes (axillaires sous-alaires) est jaunâtre-marron caractère fiable de cette grive musicienne.
Pas de différence entre les deux sexes.

Turdus philomelos, la grive commune, fréquente les bois de résineux, de feuillus ou d’essences en mélange, taillis, parcs, boqueteaux, bocages, haies et jardins. Elle ne fréquente pratiquement pas la campagne cultivée, dépourvue d’arbustes ou de haies. Elle préfère un sol frais, voire légèrement humide, plus adapté à son type d'alimentation. C'est une espèce assez commune en France, sauf dans le Midi où elle se fait rare et la Corse où elle est totalement absente.
En montagne, elle monte jusqu’à environ 2000 m. Sédentaire en France, on la trouve dans toute l’Europe, mais seulement en été dans le Nord et l’Est. Ces populations nordiques de migrateurs redescendent en septembre–octobre se mélanger aux populations locales sédentaires, puis remontent en avril–mai vers les sites de nidification.
La nourriture de la grive musicienne est très diversifiée et varie avec les saisons. Tout comme le merle, on pourrait presque dire de cet oiseau qu'il est omnivore mais avec un penchant pour le carné, du moment que la taille corresponde à l'ouverture du bec : insectes, larves de toutes sortes, petits escargots débarrassés de leur coquille brisée en la frappant contre une souche ou une pierre, limaces, vers de terre puis quelques fruits à l'automne et enfin baies en hiver.

À la saison des amours, le chant des mâles est doux et mélodieux, typique de Turdus philomelos, d'où son nom de musicienne, de chanteuse. Son chant est l’un des premiers à retentir le matin. Il est formé de strophes plusieurs fois répétées, accentuées par d'autres, plus courtes, plus flûtées.

Le nid se trouve généralement à faible hauteur, 2 à 3 mètres, bien à l'abri des regards, dans un buisson touffu, une haie, un lierre bien fourni, un petit conifère ou contre le fût d'un grand feuillu. Ce nid est fait de brindilles, racines, herbes, tiges sèches, feuilles et mousses presque exclusivement par la femelle. La coupe intérieure est tapissée d'un amalgame composé d'un mélange de boue et restes ligneux décomposés, formé en bol par la poitrine de l'oiseau. On compte 2 à 3 pontes par an ; une première dès la fin mars, la seconde en mai juin puis, éventuellement, une dernière en juillet. Les œufs, 4 ou 5, d'une taille de 27 x 20 mm, sont couvés 12 à 14 jours par la femelle. Ils sont bleu-verdâtre ponctués de quelques taches foncées. Les jeunes quittent le nid après 12 à 16 jours.

Faute de grives on mange des merles ! Grives et merles sont comestibles, mais la grive reste, selon les dires de certains amateurs, sans comparaison et bien supérieure au merle ! D'où ce dicton qui invite à se contenter de ce que l'on a, à toujours vouloir plus... une autre manière de dire : Un tien vaut mieux que deux tu l'auras !

10/06/2015 -

 



Turdus philomelos, Grive chanteuse, Grive musicienne.





Turdus philomelos, Grive musicienne.





Grive musicienne, Turdus philomelos.



Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -