Cookies infos
   OISEAUX- AMPHIBIENS - MAMMIFERES - INSECTES - FLEURS - FOND d'ECRAN - AUTRES -  
   canards
   columbidés
   passereaux
   pics, piciformes

 

 
Twitter
Facebook
Google +
You Tube
  Oiseaux : les canards plongeurs.
 

 

Aythya fuligula L. 1758

  • Regne : Animalia
  • Embr. : Chordata
  • Classe : Aves
  • Ordre : Ansériformes
  • Fam. : Anatidés
  • S/famille : Anatinés
  • Genre : Aythya

Fuligule morillon
Morillon huppé

 

 

Fuligule morillon, Aythya fuligula

Ce joli petit canard plongeur de dimensions moyennes (longueur totale de 40/43 cm ; envergure de 70 cm pour un poids de 550-900 gr) aux yeux jaunes est doué d'une grande faculté d'adaptation aux différents milieux qu'il rencontre et tend à s'implanter de plus en plus en France, pour l'instant dans les 2/3 nord du pays.

Le mâle, en période nuptiale arbore un plumage noir brillant avec des flancs et le ventre blancs. La tête est noire, ornée d'une huppe retombante derrière la tête. L'iris de l'œil est jaune, le bec bleuté à bout noir. La femelle, plus terne, est gris-brun foncé et la huppe est plus courte. La face interne des ailes est blanche et ne sera visible qu'en vol.

La ponte de 6 à 12 oeufs vert pâle gris verdâtre de 58 x 41 mm a lieu à partir de la mi-mai. La femelle s'occupe seule de la couvée qui dure de 23 à 26 jours. Les canetons suivent la mère 45/50 jours. Ils volent à 6/7 semaines. Le nid à terre est camouflé dans les roselières, broussailles ou prairies mais toujours près de l'eau. Il se compose d'une petite plate-forme d'un mélange herbe et roseaux garnie de duvet.

 

Fuligule morillon ou Morillon huppé.

Pour se nourrir, le fuligule morillon plonge de 10 à 15 secondes pour descendre jusqu'à 8-10 m de profondeur.
Moins phytophage que beaucoup d'autres canards, sa nourriture surtout carnée se compose surtout d'insectes, larves, vers, œufs de grenouilles, têtards, grenouilles, petits poissons, crustacés et moules d'eau douce. Quelques végétaux agrémentent cette nourriture en été.

Les aires de nidifications du morillon huppé sétendent sur de nombreuses régions tempérées et boréales de l'Europe et Asie centrale d'où il est obligé de quitter les lacs et plans d'eau lorsque ceux-ci gèlent à l'approche de l'hiver. C'est donc un migrateur qui hiverne tout autour de la mer Méditerranée, et en Afrique, du Nigéria au Kenya. Les passages migratoires se font de septembre à novembre et de février à mars.

 

Photo 1, 3 et 4 : 14 mars 2004, quelques couples de morillons huppés sur le canal d'alimentation de l'Ill (Bas Rhin) sans doute remontent-ils plus au nord pour la nidification, mais ils tendent à s'installer de plus en plus dans nos contrées.

Photo 2 : juillet 2003, couples de morillons dans le Marais Poitevin.

15/03/04 -

 



Aythya fuligula, Fuligule morillon.





Fuligule morillon, Aythya fuligula.







Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -