Cookies infos
   INSECTES - AMPHIBIENS - MAMMIFERES - OISEAUX - FLEURS - FOND d'ECRAN - AUTRES -  
  Araignées
  Coléoptères
  Diptèresles mouches
  Hémiptères :
     punaises / cigales
  Éphéméroptères
  Hyménoptères :
     guèpes
  Lépidoptères :
     papillons / chenilles
  Mantoptères : mantes
  Neuroptères
     chrysopes
  Orthoptères : grillons
  Odonates : libellules

 

 

Frelon, photo 2 : le nid a environ 3 à 4 semaines d'existence. La reine frelon fait de nombreux aller-retour pour monter les cellules.

 

FRELON, photo 3 : le coin repos de la reine frelon.

 

Frelon, photo 4 : les cellules sont trop basses, il faut les allonger.

 

Frelon, photo 5 : le nid du frelon prend de l'importance.

 

Frelon, photo 6 : première cellule operculée.

 

Frelon, photo 7 : différents stades des larves de frelon.

 

Photo 8 : larve de frelon.

 

Photo 9 : le frelon : aspect général de la larve.

 

Le frelon, photo 11 : il fait frais ce matin, un peu de soleil ne fait pas de mal.

 

Le frelon, photo 12 : pour faire le nid, le frelon utilise la cellulose de bois en décomposition.

 

  Arthropodes : les Hyménoptères.
 

 

Vespa crabro L. 1758

Règne : Animalia
Embr. : Arthropoda
Classe : Insecta
Ordre : Hymenoptera
Fam. : Vespidae

Le frelon

 

Frelon, photo 1 : la reine revient au nid.

Click sur les photos pour agrandir

 

Le frelon, avec son corps long de 25 à 40 mm de long, est le plus gros représentant de la famille des guêpes sociales d'Europe. Rien qu'au bruit de son vol, lourd mais rapide et précis, on détecte sa présence. La tête, la face, le thorax et la première partie de l'abdomen sont jaunes avec de fortes dominantes de rouge-orangé, le reste du corps est jaune ponctué de noir.

De l'ordre des Hyménoptères, le frelon possède deux paires d'ailes, brunâtres, dépassant légèrement de l'abdomen, les antérieures plus grandes que les postérieures. Caractéristique des Hyménoptères : pendant le vol, les ailes antérieures et postérieures sont accolées par un système de gouttières et d'ancres.

 

Avec ses puissantes mandibules jaunes bordées de noir, le frelon se nourrit d'insectes, surtout de mouches. C'est un insecte utile, prédateur de nombreux nuisibles : chenilles, papillons, mouches, guêpes, parfois aussi, mais rarement d'abeilles. On pourra le trouver suçant la sève qui s'écoule de blessures d'arbres, et, à l'automne, le frelon qui apprécie les liquides sucrés fréquentera quelques fruits bien mûrs, mais ce n'est pas là son pain quotidien.
Ses larves sont très voraces, et toute la journée, en plus d'agrandir constamment les alvéoles, la rêne frelon fera d'incessant aller-retour à tuer quelques proies pour nourrir sa progéniture constamment en demande. Les plus grosses larves (photo 8) donnent de violents coups de leurs puissantes mandibules sur le carton de la cellule qui résonne. Plus les coups sont rapprochés, plus la larve est affamée et plus la reine ou les ouvrières sont sollicitées.

Au début du printemps, le nid de frelon est fait de particules de bois malaxées avec de la salive. Un seul individu démarre ce nid : la reine, mère de toute la colonie de frelons à venir, composée de cent à quelques centaines d'individus.
Ce nid est généralement construit dans un trou d'arbre, à l'abri du vent et de la pluie. Et comme il est de plus en plus rare de trouver ce type de niche, la reine frelon en quête d'appartement pourra choisir la protection d'une poutre, d'un toit, d'une boîte... tout espace propre à abriter la future frelonnière.

Les larves du frelon mettent de 20 à 25 jours pour se développer. Seules les femelles fécondées à l'automne passeront l'hiver dans un abri, et au printemps, chacune d'entre elles, refondra, seule, une nouvelle colonie agrandie ensuite par les ouvrières.

Moins abondant que la guêpe, on pourra voir le frelon (Vespa crabro) partout en Europe, d'avril à octobre, surtout en forêts, parcs mais aussi près des habitations, dans les jardins, les vieilles bâtisses...

 



Photos 2 : 20/05/2004 : début d'observation d'une nouvelle colonie qui a due démarrer vers fin avril.

Photos 3 : 22/05/2004 : c'est en haut que la reine se repose, à noter les différents stades d'évolution des larves.

Photos 4: 26/05/2004 : la reine augmente la hauteur des cellules au fur et à mesure que les larves grandissent.

Photo 5 : 31/05/2004 : la taille du nid augmente en hauteur, vu la courbe, l'ensemble devrait se refermer sur une porte d'entrée.

Photo 6 -7: 01/06/2004 : les larves grandissent, la première arrive à son stade final de maturation, la reine pose un opercule sur l'entrée de la cellule pour que la nymphose commence.

Photos 8 -9 -10: différents stades de la larve du frelon, à noter sur la photo 7 les mandibules bien visibles.



 

Photo 10 : stades larvaires du frelon.

15/06/2004 - 27/11/2010 -


... et pour terminer sur le sujet, un poème de
Valérie Jubainville

- Le magnifique FRELON -
 

Connaissez-vous le frelon ?
Cet insecte qui fait des habits en carton ?
Qui mesure deux à trois centimètres environ ?
NON !!!

Nous le rencontrons
Souvent dans des vergers
Ou dans les troncs
Des grands pommiers.

Il se nourrit de sève, d'insectes ou de fruits
Et il vit en colonie
En Europe ou en Asie.
Le frelon a quelques couleurs
Et il se promène de fleur en fleur
En faisant le voltigeur.

Maintenant, ce magnifique petit frelon
Fait la joie de tous les garçons
Grâce au miel dans les bonbons !!!!






 

Photo 13 : Le frelon, Vespa crabro utilise le bois en décomposition et sa salive pour faire la future frelonnière en papier mâché.

 





 

Photo 14 : le frelon, Vespa crabro.

 





  
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -