Ectobius vinzi Maurel 2012
Planuncus vinzi Maurel 2012


Blatte de jardin
Blatte d'extérieur


Planuncus tingitanus
Bolívar 1914


.nl : Dwarsbandkakkerlak
Planuncus vinzi, Ectobius vinzi


La Blatte des jardins ou Blatte d'extérieur, une blatte qui, tout comme le reste de la famille, présente un corps aplati, de longues antennes et des pattes épineuses ; en outre, elle est très agile et se déplace très rapidement. Bien difficile de la surprendre à prendre la pose, éventuellement tôt le matin lorsqu'il fait encore frais.
Planuncus vinzi Une blatte que l'on peut observer du mois de mai au mois d'octobre, (variable selon les conditions locales) dans les zones boisées, parcs, jardins mais parfois aussi dans nos maisons où elle aime se protéger, soit des grosses chaleurs de l'été, soit des premières fraîcheurs matinales de l'automne.

Les adultes vinzi sont de coloration générale brun-jaunâtre, légèrement plus pâle à la marge. Les femelles se différencient des mâles par un abdomen plus marron foncé. Ces dernières, jusqu'à 10 mm de long, sont plus grandes que les mâles (7 à 9 mm), leurs ailes plus courtes que celles des mâles. Les larves, environ 6mm, ont la tête et le pronotum jaune clair, l'abdomen est noirâtre séparé du pronotum par une bande blanche transversale.

Les femelles pondent leurs oeufs dans un réceptacle formé par une enveloppe mucilagineuse solidifiée, l'oothèque. La femelle transporte cette capsule à l'extrémité de son abdomen, et c'est au sein de cette oothèque que les oeufs se développent jusqu’à l’éclosion des jeunes larves, au printemps suivant.

Les adultes meurent entre septembre et octobre après que les femelles aient déposé leur oothèque en terre. L'oothèque est brune, environ 4 mm de long, légèrement incurvée et striée longitudinalement (environ 16 stries par côté), présentant 8 lignes transversales qui délimitent les chambres internes.

C'est une blatte d'extérieur, de jardin, une blatte d'origine méridionale et elle ne semble prospérer que dans les environnements relativement chauds et abrités des bâtiments, des parcs et jardins des villes ce qui implique une forte dépendance à l'humain mais, contrairement à la Blatte germanique (Blattella germanica), Planuncus vinzi cette blatte ne peut très probablement pas se reproduire à l'intérieur de nos bâtiments ni consommer les ordures et autres restes des humains et, pour l'instant, ne peut donc être considérée comme un nouveau ravageur domestique...

Quelques critères pour (tenter de) déterminer sans trop se tromper cette " nouvelle " espèce :
   les ailes postérieures sont réduites, plus courtes que les élytres, l'ensemble plus court que l'abdomen laissant à découvert plusieurs segments ;
   les élytres sont sans tache ;
   les nervures des élytres sont blanches ;
   le pronotum est transparent ;
   les cerques sont clairs.
(cerques : chacun des deux appendices filamenteux, sensoriels, situés à l’extrémité de l’abdomen de nombreux Arthropodes).

Ectobius vinzi est très semblable à Ectobius pallidus mais ce dernier présente des ailes qui couvrent la totalité l'abdomen et des larves jaunâtres ponctuées de brun rougeâtre. Un autre Ectobius facile à confondre, E. lapponicus, mais les cerques de ce lapponicus sont sombres. La détermination des Ectobius passe généralement par l’étude morphologique de la fossette glandulaire située sur la partie dorsale du 7ème segment abdominal du mâle (détermination réservée aux spécialistes bien outillés). Cette fossette est un organe qui sert à attirer la (les) femelle(s) lors de la parade nuptiale.

==>> Ectobius vinzi ! Mais si l'on en croie "Catalogue of life" (voir Ectobius vinzi synonyme de Planuncus vinzi ?.), ce n'est déjà plus qu'un synonyme de Planuncus vinzi !


Ectobius vinzi
Planuncus vinzi, Ectobius vinzi
Ectobius vinzi

       ================ et pour aller bien plus loin ================

1) Une nouvelle espèce de blatte découverte dans le département du Lot (France) : Ectobius vinzi nov. sp.
par Jean-Philippe MAUREL 2012 => voir le PDF 2,8Mo

2 ) Another species of European Ectobiinae travelling north – the new genus Planuncus and its relatives (Insecta: Blattodea: Ectobiinae) 20.12.2013
Horst Bohn, George Beccaloni , Wolfgang H.O. Dorow& Manfred Alban Pfeifer.

Abstrait : Un nouveau genre d'Ectobiinae est décrit, Planuncus avec les trois nouveaux sous-genres, Planuncus, Margundatus et Margintorus, contenant des espèces appartenant auparavant aux genres Phyllodromica (deuxième sous-al.) et Ectobius (autre sous-genre).
Nouvelles combinaisons: Pl. (Pl.) Tingitanus (Bolívar, 1914), Pl. (Pl.) Finoti (Chopard, 1943), Pl. (Pl.) Vinzi (Maurel, 2012); ...... ==> la suite PDF 6,6 Mo
.

Et certains songent déjà à un rapprochement, une synonymie pour ce tout nouvel arrivant, mais toujours dans ce " New genus Planuncus " on peut y trouver :

... Néanmoins, nous hésitons à synonymiser Planuncus finoti et Planuncus vinzi avec Planuncus tingitanus. En dehors de la fosse glandulaire d'autres caractères devraient également être étudiés plus en détail. ....

==>> sur "observations.be" (voir Ectobius vinzi un synonyme de Planuncus tingitanus. 09/2019), Ectobius vinzi est un synonyme de Planuncus tingitanus.


Ectobius vinzi

Ectobius vinzi
Ectobius vinzi
Ectobius vinzi

Domaine : Biota
Règne :
Animalia
S/Règne : Eumetazoa
Embr.: Arthropoda
Classe : Insecta
S/Classe : Neornithes
Ordre : Blattodea
Sup/Fam.: Blaberoidea
Famille : Blattellidae
Genre : Planuncus

Réf : Catalogue of Life: 24th September 2018

Recherche


=> Plan du site   Tout le glossaire <=       - 30/09/2018 -
FacebookTwitterYou Tube