Gymnadenia conopsea (L.) R. Br. 1813

Orchis moustique
Orchis moucheron
Gymnadénie moucheron
Gymnadénie à long éperon

.cz : Pětiprstka žežulník
.de : Mücken-Händelwurz
.dk : Langakset trådspore
.ee : Harilik käoraamat
.fi : Punakirkiruoho
.hr : Mrežasti vranjak
.hu : Szúnyoglábú bibircsvirág
.it : Manina rosea
.lv : Odu gimnadēnija
.nl : Grote muggenorchis
.no : Brudespore
.pl : Gółka długoostrogowa
.se : Brudsporre
.uk : Chalk Fragrant-orchid

Gymnadenia conopsea, Orchis moustique.

Gymnadenia conopsea du grec conops = mouche + suff. opsis = comme, apparence, faire semblant => qui veut ressembler à un moucheron ; tiré de la forme de la fleur qui à inspirée nos anciens.
C'est une plante élancée, de 20 à 60 (80) cm de haut, bien campée sur une tige pleine à cœur peu dense, ronde à légèrement cannelée, vert pale souvent teinté de rougeâtre vers le sommet. La base de la tige est engainée de quelques feuilles linéaires à nervures parallèles, lancéolées, glabres, charnues, à bord lisse et sommet obtus ; feuilles dressées ou mollement retombantes. Tout au long de la tige quelques autres, de plus en plus bractéiformes au fur et à mesure que l'on atteint l'épi.

La floraison s'étale de la mi-mai à la fin juin, voir bien plus si les conditions sont peu favorable d'autant que cette Orchis à déjà été observée à plus de 2000 mètres d'altitude.
Les fleurs sont regroupées en un épi cylindrique plus ou moins dense, long de 5-30 cm comprenant jusqu'à 60 (80) fleurs. Elles sont petites, légèrement odorantes, de coloration variable, mais généralement dans la gamme des roses, rose violacé, très rarement blanches.
Les pétales latéraux sont étalés à l'horizontale, souvent enroulés, longs d'environ 5 mm. Le sépale dorsal et les deux pétales latéraux sont connivents pour former le casque.
Le labelle est formé de 3 lobes arrondis, presque égaux, L'éperon nectarifère est grêle, nettement arqué vers le bas, il est très long, nettement plus long que l'ovaire, ce dernier étant glabre, cannelé et torsadé. Présence d'une bractée à la base de chaque fleur, elle est aussi longue ou légèrement plus que l'ovaire et souvent teintée de violacé.

Et comme toutes nos orchidées locales, l'Orchis moucheron est une géophyte. Après la dissémination des graines, toute la partie aérienne de la plante disparaît, seul un tubercule nécessaire au redémarrage de la future plantule, dès les premières bonnes conditions, subsiste. Ce tubercule est aplati, à excroissances digitées.

Une orchidée peu exigeante qui se complaît sur prairies humides, forêts claires, bas-marais, pelouses, mais aussi coteaux secs, bords des routes, chemins ...

Très proche, Gymnadenia odoratissima, l'Orchis odorant de taille plus petite, s'en distingue assez aisément par sa fragrance plus nette et surtout par la longueur de l'éperon : plus long que l'ovaire chez G. conopsea, plus court chez G. odoratissima.

Il existe aussi une variété de cet orchis plus élancée, plus robuste et à l'inflorescence bien plus dense que l'on nommait Gymnadenia conopsea var. densiflora, l'Orchis moucheron à inflorescence dense, aujourd'hui elle est le plus souvent décrite comme espèce à part entière dénommée : Gymnadenia densiflora.


Gymnadenia conopsea, Orchis moustique.
Gymnadenia conopsea, Orchis moustique
Orchis moucheron, Gymnadenia conopsea

Gymnadenia conopsea, Orchis moustique, Orchis moucheron

Domaine : Biota
Règne :
Plantae
S/Règne : Viridaeplantae
Infra/Règne : Streptophyta
Classe : Equisetopsida
S/Classe : Magnoliidae
Sup./Ordre : Lilianae
Ordre : Asparagales
Famille : Orchidaceae
S/Famille : Orchidoideae
Tribu : Orchideae
Genre : Gymnadenia

Recherche


=> Plan du site  Tout le glossaire <=     - 16/06/2020 -
FacebookTwitterYou Tube