Anacamptis pyramidalis (L.) Rich. 1817
Orchis pyramidalis
Linné 1753


Orchis pyramidal
Anacamptis en pyramide
Anacamptis pyramidal

.cz : Rudohlávek jehlancovitý
.de : Pyramiden-Spitzorchis
.dk : Horndrager
.ee : Püramiid-koerakäpp
.hr : Crvena vratiželja
.it : Orchidea a piramide
.nl : Hondskruid
.pl : Koślaczek stożkowaty
.pt : Satirião-menor
.sk : Červenohlav ihlancovitý
.se : Salepsrot
.uk : Pyramidal Orchid

Anacamptis pyramidalis, Orchis pyramidalis, Orchis pyramidal

L'Orchis pyramidal est une plante vivace élancée, 20 à 50 (80) cm de haut, plutôt calcicole, bien présente partout en France, qui tire son nom de la forme pyramidale, conique, de son épi floral.

Anacamptis pyramidalis, Orchis pyramidalis

La tige est glabre, grêle, élancée ou flexueuse comme courbée sous le poids de son épi (voir Anacamptis pyramidalis, Orchis pyramidalis).
Sur toute sa hauteur, la tige porte des feuilles lancéolées-linéaires vertes aux nervures bien dessinées.
Celles à la base, les basilaires, sont très rapprochées, dressées ou retombantes Orchis pyramidalis, elles mesurent environ 13 x 2 cm pour les plus imposantes.
Tout au long de la tige, les caulinaires sont alternes, nettement engainantes, devenant de plus en plus petites au fur et à mesure que l'on se rapproche de l'épi, les dernières, bractéiformes, sont souvent teintées de rose violacé.
La réserve nutritive est un tubercule ovoïde entier.

La floraison s'étale du mois de mai au mois de juillet, fonction des conditions locales. L'inflorescence est dense, conique, haute jusqu'à 10 (13) cm, composée de nombreuses fleurs de couleur variable, du rose pâle au rouge violacé soutenu ; il existe aussi des formes blanches, mais restent exceptionnelles.
Le labelle, composé de 3 lobes presque égaux, est étalé, généralement plus large que long. Il est muni à la base de 2 petites lamelles verticales ce qui permet d'identifier, sans trop de difficulté, cette orchidée malgré des teintes qui peuvent être assez variables. L'éperon est filiforme, légèrement incurvé vers le bas, il est plus long que l'ovaire, de 12 à 15 mm. La pollinisation de cette orchidée est effectuée par des lépidoptères, aussi bien diurnes que nocturnes, qui plongent leur longue trompe dans l'éperon nectarifère, guidés par les deux lamelles presque parallèles Anacamptis pyramidalis, Orchis pyramidalis, la fleur..

Une orchidée assez commune partout en France, à rechercher sur pelouses, coteaux secs mais aussi bois clairs, clairières, bords des routes ..., avec tout de même une petite préférence pour les terrains calcaires.

 

Les synonymes :

Orchis pyramidalis L. 1753

Orchis condensata Desf. 1799

Orchis cylindrica K.Koch 1847

Anacamptis condensata (Desf.) K.Koch 1849

Aceras pyramidalis (L.) Rchb.f. 1850
Anacamptis pyramidalis var. angustifolia Bréb. 1879


Anacamptis pyramidalis, Orchis pyramidalis
Anacamptis pyramidalis, Orchis pyramidalis
Anacamptis pyramidalis, Orchis pyramidalis

Orchis pyramidal, Anacamptis en pyramide, Anacamptis pyramidal

Domaine : Biota
Règne :
Plantae
S/Règne : Viridaeplantae
Infra/Règne : Streptophyta
Classe : Equisetopsida
S/Classe : Magnoliidae
Sup./Ordre : Lilianae
Ordre : Asparagales
Famille : Orchidaceae
S/Famille : Orchidoideae
Tribu : Orchideae
Genre : Anacamptis

Recherche


=> Plan du site   Tout le glossaire <=     - 10/06/2020 -
FacebookTwitterYou Tube