INSECTES
AMPHIBIENS     MAMMIFERES     OISEAUX     FLEURS     FONDd'ECRAN     AUTRES    

 

 

 

 

 

Arthropodes :

 

Les Hétéroptères : les punaises.


Cimex lectularius

  • Embranchement : Arthropoda
  • Classe : Insecta
  • S/ordre : Hemipteroidea
  • Ordre : Heteroptera
  • Famille : Cimicidae
  • Genre : Cimex

La punaise de lit

 

 

Photo 1 : punaise de lit, Cimex lectularius, les punaises.

La punaise de lit, Cimex lectularius, insecte de la famille des punaises, se présente d'un corps poillu, très plat (1mm.), très large, plutôt ovale, mesure 5 à 6 millimètres et d'une couleur dominée par le roussâtre brun.
Cette punaise ne vole pas, ses ailes étant réduites à 2 minuscules écailles.

La punaise des maison était devenue rare dans nos contrées, mais ces dernières années, la voilà réapparue au grand dame de ses hôtes. Car comme son nom l'indique bien, elle se complaît dans nos lits, et ce n'est pas pour nous plaire.
Toute la journée, nous sachant au travail, elle se repose dans les endroits les plus divers autour de la literie (coutures de matelas, interstices du parquet, passages sous les papiers peints, plinthes bien sûr ...tout endroit que sa minuscule taille lui permet de visiter), et le soir venu, juste quand le lit finit de grincer, elle se lève, s'étire, et part en quête d'un bon casse-croûte.
Et c'est là que le bas blesse, déjà que nous ne sommes plus très enclin à partager nos maisons, surtout de bêbêtes qui rampent, le plat unique de cette punaise, le seul plat que son estomac supporte et réclame, c'est notre sang, le votre, le mien : elle est hématophage.
Bon, elle n'a de préférence en nous que par le nombre réduit des occupants de la couche, mais si Rex partage le lit, pas de problème, elle peut aussi s'en repaître.

 


Photo 2 : Imago de punaise de lit, Cimex lectularius, les punaises.

La piqûre de punaise de lit adulte, mâle comme femelle, dure environ 10 minutes, bien moins chez la nymphe qui a des besoins plus modestes. Pour que vos petits compagnons se sentent à l'aise, un repas tous les 3 jours serait l'idéal. Mais faute de victimes, les adultes peuvent tenir de longs mois en attente, surtout par température basse. Pour se développer, il lui faut une température minimum de 13°, en dessous elle végète, elle attend. A l'opposé, la température mortelle pour ces punaises de lit se situe autour des 45°, quelques minutes.

Toujours en rapport direct avec ces conditions de température et rythme de repas, le cycle de reproduction peut être très variable dans la durée.
Trois stades règlent la vie de la punaise de lit : oeuf, nymphe et l’adulte.
Après une période de froid, les adultes inféconds doivent d'abord s'alimenter pour pouvoir se reproduire.
Le mâle féconde plusieurs femelles qui pondent chacune une dizaines d'oeufs. Cette ponte se renouvellera tous les 3-4 jours si les repas sont réguliers et ce, pendant 6 mois.
Les oeufs mesurent 2 x 0.5mm et sont collés aux montants du lit, plinthes et papiers, les fentes, tout interstice, généralement proche de la couche.
L'éclosion a lieu au bout de 6 jours à une température de 26/27°C, elle peut durer jusqu’à 48 jours si la température n'excéde pas 13°. Les larves subissent 5 stades de développement de formes semblables et identiques à l'adulte, sauf pour les semblants d'ailes qui ne seront visibles qu'au stade imago (adulte).

 


Photo 3 : larve de la punaise de lit, Cimex lectularius, les punaises.

Comment la punaise de lit est elle réapparue après une si longue absence? Bah! bien certainement par ces va-et-vient que nous pratiquons tous, ces dernières années, entre avions, hôtels, gîtes, chambres-d'hôtes et autres refuges, inutile de jeter la pierre à tel ou tel, le constat est là, il va falloir combattre.

Je me rappelle des premiers récits que l'on m'en avait fait, ce qui remonte à ... bien quelques années, récits de nos grand pères, mauvais comptes de la der des ders qui luttaient contre l'insecte avec les moyens du bord ; la seule efficace à l'époque était les quatre pieds du lit posés sur des assiettes remplies d'eau. Les braves bêbêtes ne sachant nager et dont l'utilisation de la barque ne semble pas encore inconnue (du moins à l'époque), les belles attendaient, au bord de l'étang, l'évaporation de la mare.

Combattre la punaise de lit, éradiquer la punaise des lits... reste très complexe pour des personnes non professionnelles. Connaissances approfondies du nuisible et l'accès aux divers produits necessaires à tous les stades de l'insecte n'est pas forcément possible. En cas de réelle infestation de ces punaises de lit, l'intervention rapide de professionnels sera la meilleure solution.

Avant tout appel inutile, bien vérifier qu'il s'agit de la punaise des maisons, que ce n'est pas Rex, qui l'or d'une escapade vous a ramené une poignée de puces qui ont profitées de votre présence pour changer le menu.
La punaise de lit, on l'a dit, n'a pas d'aile, elle restera donc généralement cantonnée, en attente dans la chambre. Si en pleine nuit, vous vous réveillez avec une grosse envie de vous gratter... Si de plus, vous constatez de petites taches de sang sur les draps, une analyse minutieuse s'impose.
Une première inspection  visuelle avec  recherche de déjections,  oeufs, larves, toutes traces d’une éventuelle présence. Et si effectivement il existe des indices, un appel aux services spécialisés sera très certainement obligatoire.

En attendant, un lavage minutieux à minimum 60° de tout ce qui peut l'être, literie et tout ce qu'il y a autour avec ensuite stockage loin de la source de contamination, aspiration intense de tous les endroits possibles et accessibles, penser à bien désinfecter ensuite l'aspirateur avec destruction des poussières récupérées, en attendant que les services spécialisés interviennent le plus vite possible. Un deuxième passage de ces professionnels sera souvent de mise.

A posteriori, une réflexion sur les sources possibles de la contamination devrait éviter une nouvelle ou une sur-contamination, tout en sachant que nous ne sommes pas toujours maîtres de tous les vecteurs possibles.

=============================================

Photos sous licence Creative Commons Paternité :
Blood feed Cimex lectularius Photo by A.L. Szalanski, 2007
Voir licence des photos utilisées :
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cimex_lectularius2.jpg?uselang=fr#file

25/11/2010 -





Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -